Navigate / search

Bonne année 2018 !

 

Je vous souhaite à tous une belle année 2018 pleine de réussite et de bonheur pour vous et pour vos proches …

2017, année politiquement inédite est déjà derrière nous, … Au niveau national une nouvelle dynamique s’est enclenchée autour du Président Macron, dans notre circonscription et dans notre  ville à Fontenay ,  des perspectives d’avenir  s’ouvrent, pour tous ceux qui souhaitent construire une alternative progressiste  locale, notamment grâce à l’élection de notre nouveau Député  Guillaume Gouffier-Cha,

A Fontenay, cette année 2018,  devrait  permettre de commencer à  poser les bases d’un projet municipal rassembleur pour notre ville et ses habitants.

J’y contribuerai avec  mes amis de « La République en marche », mouvement riche de sa jeunesse et de sa force de propositions.

Issu de la gauche réformiste, je ne renierai pas en 2018 (comme d’ailleurs en 2017 !)  mes origines et mes valeurs, je souhaite que  la confrontation et  l’échange  d’ idées entre les démocrates des deux rives permettent la réussite de mon pays et de ma ville.

En 2018, continuons le combat pour l’égalité réelle, la réforme juste, la laïcité, le refus du déterminisme social, l’accueil des victimes de la guerre et de l’oppression,…sans oublier l’Europe !

BONNE ANNEE !

 

Antenne mobile : FREE en douce, …

 

FREE installe ses antennes en douce et la municipalité ne tient pas ses promesses de réunir opérateur, habitant et élus…
Monsieur Thierry David Président de l’association Fontenay-Bois -Clos d’orléans fait part dans son courrier (ci-dessous) de la colère des riverains.

Monsieur le Maire,

Au nom des 500 signataires de la pétition contre l’implantation des antennes-relais de l’operateur Free sur le toit de l’immeuble sis au 21 rue du Clos d’Orleans a Fontenay s/bois , le slogan  » Bien vivre a Fontenay » sera désormais un mensonge pour les riverains .
Depuis hier, l ‘installation des antennes s’effectue , de la facon la plus discrete possible , par des cordistes et non par le biais d’une grue . Vous avez affirmé publiquement nous soutenir dans notre combat . Aujourd’hui , seule la realite nous importe et en raison des accords passes avec Free, la santé des riverains est désormais en danger. Que de regrets de ne pas avoir organisé préalablement une reflexion commune entre toutes les parties interessées par ces problèmes d’antenne -relais et les operateurs . Devant le désespoir des riverains , qui est grand , la colere également , nous vous supplions encore une fois d’agir aupres de Free pour que votre soutien public ne soit pas simplement une posture . Je vous prie de recevoir , Monsieur le Maire , mes respectueuses salutations .
Thierry David Président de l’Association Fontenay-Bois-Clos d’orléans

Lire la suite

La laïcité au quotidien

sans-titre

Fontenay-Laïcité organise une  rencontre-débat sur le thème de « LA LAÏCITE AU QUOTIDIEN »

vendredi 8 décembre 2017 – 19h30 à la Maison du Citoyen et de la Vie Associative à Fontenay sous Bois

Concrets et pragmatiques,  les échanges et le débat se feront à partir des situations de tous les jours, à l’Ecole, sur les stades, à l’hôpital…Des professionnels qui sont ou ont été confrontés dans leur pratique quotidienne à cette question seront présents… Lire la suite

Mobilisation contre l’antenne FREE au Clos d’Orléans !

IMG_5062

350 pétitionnaires, des articles dans la presse, une demande d’intervention auprès du Maire pour le conseil municipal de demain jeudi, un rassemblement samedi 7 octobre à 11h30 sur le site … La mobilisation contre l’implantation de l’antenne mobile Free au 21, rue du Clos d’Orléans s’amplifie… Lire la suite

Non à l’antenne-relais au dessus des enfants Fontenaysiens !

antenne-relais

Les habitants du quartier du Clos d’Orléans se mobilisent pour dénoncer le projet d’implantation d’antenne relais à proximité immédiate du conservatoire de musique et de la fondation Henri Ruel fréquentés par des centaines d’enfants Fontenaysiens. Alors que les risques liés à la santé sont avérés jusqu’à 300 mètres en milieu urbain, ce projet localisé à 50 mètres de deux espaces accueillant des enfants doit être abandonné. Lire la suite