Navigate / search

Rythmes scolaires, une exigence de clarification: lettre ouverte au Maire de Fontenay

Au dernier conseil municipal, malgré les invectives d’élus et de militant(e)s du Front de Gauche présent(e)s dans la salle, je suis intervenu  pour demander à notre Maire de clarifier sa position sur la réforme des rythmes scolaires. La réponse a plus été une critique de la réforme et n’a pas rassuré ceux qui souhaitent sa mise en œuvre dans l’intérêt des élèves.

 Face à cette situation, j’ai fait remettre aujourd’hui à Monsieur Jean François Voguet, un courrier co-signé  avec Monsieur Luc Carvounas Premier Secrétaire de la Fédération du Parti Socialiste du Val de Marne  

Monsieur le Maire,

Nous revenons vers vous concernant l’application de la loi pour la refondation de l’école et plus précisément son volet « réforme des rythmes scolaires » dans notre ville.

Nous sommes fin novembre, et alors que dans de nombreuses villes les projets de mise en place des nouveaux rythmes pour la rentrée 2014 sont entrés dans leur phase finale d’élaboration, nous n’avons à ce jour rien de concret pour Fontenay.

Jeudi 21 novembre dernier, lors du conseil municipal, certains élus et les militants du Front de Gauche présents dans la salle ont pris à partie vigoureusement l’orateur socialiste, vous obligeant à faire un rappel à l’ordre en direction du public.

Dans votre longue réponse – une intervention qui a duré plusieurs minutes – vous avez mis en avant tous les méfaits selon vous de la réforme : l’ absence de concertation, l’entêtement d’un Ministre qui aurait mal « emmanché » (sic) cette réforme et aurait la volonté de passer en force, le mécontentement légitime des enseignants dont vous avez soutenu la prochaine grève du 5 décembre, l’absence de moyens pour les villes, de locaux, dont il faudrait selon vous doubler la surface !

Finalement, c’est un véritable réquisitoire que vous avez développé contre cette réforme pourtant ambitieuse pour nos enfants. En effet, elle doit permettre d’une part, une meilleure répartition du temps scolaire sur la semaine afin de favoriser la réussite de tous les élèves et d’autre part, de donner la possibilité à des élèves qui n’en ont pas les moyens d’accéder à des activités périscolaires.

Vous devez admettre que ce conseil municipal a renforcé encore les interrogations, légitimes, que nous avons, notamment depuis qu’en conseil d’école des élus du Front de Gauche affirment que vous êtes contre cette réforme, qu’elle ne sera appliquée sur notre ville qu’a minima et dans le même temps encouragent les enseignants à faire grève

Le projet tel qu’il nous est présenté pour Fontenay à l’heure actuelle ne propose seulement qu’une augmentation de la pause méridienne d’une demi-heure. Cette demi-heure supplémentaire ne peut répondre à elle seule aux enjeux de la réforme.

La ville de Fontenay va-t-elle élaborer un Projet Educatif Territorial ? Quelles vont être les activités proposées aux élèves, selon quelles modalités et avec quels animateurs ? Beaucoup trop de questions budgétaires sont également en suspens. Mais surtout, nous le rappelons, nous devons mettre en place une vraie concertation, structurée, planifiée, avec tous les acteurs, un calendrier, une méthode, une visibilité sur l’avancement des étapes de la concertation, les résultats intermédiaires, …

Pouvez-vous Monsieur le Maire nous donner aujourd’hui des garanties sur une mise en place effective de la réforme, importante pour notre ville, pour ses enfants, leur réussite, leur avenir ?

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Maire, nos respectueuses salutations.

 

Patrice BEDOURET

Premier des socialistes de Fontenay-sous-Bois

 

Luc CARVOUNAS

Premier Secrétaire de la Fédération socialiste du Val de Marne

 

Comments

Jean-Simon Meyer
Reply

A Fontenay, pour les rythmes scolaires : Le Maire, M. JF Voguet ne bouge pas pour mettre en oeuvre une large concertation publique. Du coup, des parents agissent : http://fcpe.niloo.fr

BICARD Jean-Pierr
Reply

Félicitations pour ton intervention sur les rythmes scolaires. Dans sa réponse M. le Maire a « pédalé dans la semoule » !

Répondre à BICARD Jean-PierrAnnuler la réponse.

nom*

email* (not published)

website